Ces éducateurs néo-colonialistes...

Publié le par ASP385

Le colonialisme est l'imposition d'une culture, considérée comme légitime parce que portée par la majorité, à une minorité, considéré comme non-normale parce que ne collant pas à cette majorité.

L'éducateur est celui qui inflige, avec toute la violence de sa supériorité administrative, la culture légitime (de son groupe d'appartenance) à son éduqué.

Si l'éducateur ne fait que traduire la culture légitime et l'impose aux apprenants, alors il n'est autre qu'un colonisateur, colonisateur d'esprit (non loin de la dictature morale du fait du lien coercitif qui existe entre le maitre et l'élève). Il représente La norme. Il prend les autres pour des cases vides. Cases vides à remplir de cette norme que l'on ne peut remettre en cause, du fait de leur partage par la majorité.
Ceux d'entre nous qui pensent qu'ils apportent une vérité à autrui par le simple fait qu'il estime représenter l'individu légitime : de par son statut ou le rôle qu'il s'auto-affecte ou encore de par ce qu'il croit qu'il incarne, marche dans les pas de nos ayeux colonisateurs de la planète.

A chaque éducateur de se poser en permanence la question : est-ce que ce que je fais relève de cette doctrine ou non ? Si oui, que fais-je de la liberté individuelle ? Si non, dans quelle mesure puis-je tout de même transmettre les valeurs et logiques qui font l'unité de la société, dans quelles mesures dois-je laisser exister les libertés individuelles qui pourront avoir raison du collectif ?

Publié dans éduca-tic

Commenter cet article