Quand les valeurs 68-hard sont déconstruites par les nouvelles générations. (ep3 La découverte d'un monde fragile)

Publié le par archaea

Quand les valeurs 68-hard sont déconstruites par les nouvelles générations...

De la découverte d'un monde fragile


    Toujours plus proche de la nature : vivre à poil en communauté au fin fond du pacifique... le rêve d'une vie simple sans tracas. Oui mais voilà...


    La logique entreprenariale de certains individu(alistes) a détourné la volonté de retrouver la nature, elle est devenue business. Sans trahir cette volonté de construire ce retour à la nature, ils ont proposés des séjours au coeur de l'amérique latine simple, puis des 4 par 4 pour les villes en vendant du sentiment d'évasion (et en jouant sur le sentiment d'insécurité routière). Le couplage de la logique individualiste et consumériste identitaire (voir De la construction du kapitalisme libéral et De la reconstruction des règles) a mené la planète à toujours plus d'industrialisation non sécuritaire: bien obligé de lier productivité et rentabilité : conséquences parmis tant d'autres : Bopal (Inde), Exxon Valdez (EU), AZF (France), tchernobyl (URSS), Nuage brun d'Asie (Asie)... Le souhait de nature s'est transformé en dénaturalisation d'une partie de la planète, mais bien sur à d'autres endroits que là où vivent les consomateurs de nature...


    Aujourd'hui les jeunes générations bouffent de la merde, respirent de la merde, boivent de la merde fourni par la transformation d'un idéal idylique... Seule l'autorestriction semble être en mesure de faire évoluer le constat amer de pollution planétaire agravée. Force et contraint il faudra que nous nous y résignons, à la rigueur la qualité du pouvoir d'achat que l'on va avoir devrait nous y aider...

Publié dans poli-tic

Commenter cet article