De la redistribution : comment faire? (question aux présidentiables et aux citoyens)

Publié le par archaea

La droite sociale oppose le trop d'impot et une redistribution anarchique, incontrôlée et fraudes en tout genre qui en découlent à un levée d'impot supplémentaire préconisée par la gauche pour que ça fonctionne mieux... Schéma caricaturale et pourtant bien réel des opinions actuelles.


Donc tentons de répondre à tous ça... aux critiques de la droite :


L'état donne des aides pour que ceux qui n'ont rien aient de quoi vivre dans la norme.

La critique est : y en a qui gagne plus par les aides que s'ils bossaient! La rage pour ceux qui bosse!

La réponse est : j'avoue ça n'est pas normal mais le nombre de fraudeurs concerne la minorité visible parce que médiatisée, faut pas se focaliser. Et si on supprime les aides alors la situation serait catastrophique pour beaucoup de familles.

Alors pourquoi ne pas rendre imposable les aides à partir du moment où elles vous font passer dans les catégories imposables comme ceux qui bossent. Un réhaussement des salaires de base: le smic et les minimats sociaux est aussi à envisager pour être enfin dans la norme européenne, oui mais comment on paye ça sans prelever plus d'impots sur les particuliers?


Ouai mais de toute façon ils depensent n'importe comment l'argent qu'on leur file : tabac, française des jeux, grosse voiture, grande télé...


Voilà une question de fond! Le pourquoi de l'utilisation et le comment de l'utilisation des aides fournies. Partons du principe que ce constat est vrai. (considération sur les débats politique : car c'est comme cela qu'il faut travailler la question politique en partant du constat de l'autre aussi faux soit il pour lui prouver son incohérence. Dénigrer dès le départ un constat reviens à se braquer et à faire se braquer l'autre, chacun sur ses constats, aucune avancée possible. Inutile.)

Donc il apparaît deux solutions :

* il faudra verser directement l'argent à qui de droit : c'est à dire payer leur loyer directement au proprio plutot que faire passer l'argent par eux. On pourrai ajouter des tickets (de rationnement) d'affaire scolaire ou de fringues pour que les parents soient contraint d'utiliser l'argent pour leurs enfants, par exemple. (et ça veut dire qu'il faut ouvrir des postes dans le public chargés de faire l'échange argent-ticket avec les magasins)

=>Aie! Si ça c'est pas de l'assistanat! On deresponsabilise completement les parents, les prenant pour des chèvres et assimilant une minorité irresponsable à une majorité qui fait de son mieux!

*La seconde réponse pourrait passer par l'éducation. (considération sur l'école : C'est à dire une éducation, à l'école, qui ne fasse plus que reproduire les CSP d'origine des enfants... mais qui le veux? Qui est près à laisser sa place à celui qui monte pour descendre à son tour? Personne!! Ca n'est pas que l'école reproduise le système parce qu'elle ne peut faire autrement, mais parce qu'elle ne veut pas faire autrement. Si l'on élève (au sens premier) les enfants, alors ils refuseront, à raison, de vivre comme l'ont fait leur parents. La reproduction du système est une nécéssité à la vie du système actuel. Et L'égalité des chances aujoud'hui n'est que la légitimation de la reproduction des inégalités parce que l'on fait interioriser que cette égalité des chances rends les élève égaux devant l'école : en témoigne (le poignée de) ceux qui réussissent à changer de classe sociale. « L'échec est une remise en cause de la personne dans une société qui met en avant le merite individuel et son corrolaire, la méritocratie, comme règle de fonctionnement, sans qu'il y ait prise en compte des conditions sociales dans lesquelles se déroule la compétitions. » Pinçon et Pinçon in Précarité pour les uns, sécurité et sérénité pour les autres. (in les inégalité en France 2007 par l'observatoire des inégalités)) En élevant les enfants pour leur faire prendre conscience de l'importance de l'argent ou un truc comme ca, de la futilité des biens matériels, pour lesquels on leur balance de la pub à longueur de journée, etc. Disons que la sauce prends. Comment faire pour leur faire accepter leurs conditions d'alors? C'est le problème des individus responsables : ils sont conscients de leur état social, et si trop le sont, c'est la révolte voir la révolution!

=> Dès lors est on près à élever tout le monde?

La solution serait peut être une école à plusieurs vitesse, une école de classe comme jusque dans les années 60 pour que chacun est conscience de sa place et l'accepte. Gerbant comme proposition n'est ce pas? Mais ah bien y regarder, le socle commun, ça serait pas un peu ça?



Pour conclure :

Comment faire ? Parce qu'une fois qu'on a dit ça! Et maintenant?


Pour ce qui est des proposition de la gauche de plus de service public : oui mais comment fait-on pour payer sans prélever plus d'impot sur les particuliers qui crie qu'ils ont la corde au coup?


Publié dans poli-tic

Commenter cet article

Julie94800 25/01/2007 12:01

Hello !Il n'y a pas que les grands magasins qui font des soldes. Et ces grandes boutiques ne proposent pas forcément des produits très axés sur le plaisir.C'est là qu'entrent en jeu les boutiques en ligne.Moi je t'en conseille une, vraiment pas chère, et en période de SOLDES !Evidemment, c'est ma boutique.Mais jetez un oeil sur http://www.meilleur-du-sexe.com !Et devenez rouges de plaisir ;)

guillaume 20/12/2006 22:41

bien sur moi oci dans l'absolu... une société où nous serions tous égaux parce que construit sur un individualisme responsable et une entraide paliative aux problèmes de la vie... c'est une définition de l'anarchie au sens noble du terme! Mais dans notre société actuelle, si on en accepte l'utopie, comment la "pragmatiser"?je voudrais juste une idée qui tienne budgétairement la route dans l'exercice du pouvoir, cad avec ce qu'il faut de conscensus pour gouverner! (car l'anarchie ne peut se passer de démocratie, puisque c'est la démocratie absolue, la liberté régit par soi même pour le bien être de la communauté!!)

G2 20/12/2006 17:23

C' toute la société dans laquelle on vit qui est à repenser,
et oui
on est prêt à "éléver" tout le monde
 

guillaume 17/12/2006 22:30

alors on est d'accord... je ne remet pas en cause l'idée de socle commun mais le socle commun de De robien!

Lofi 17/12/2006 20:31

pas d'accord avec ta façon de voir le socle commun.
C'est la seuel idée que ej trouve interessante chez robien. Même si je ne suis pas d'accord avec la manière dont il l'a déclinée